23e Festival Baroque – JEUNES TALENTS DE L’ACADEMIE JAROUSSKY

le 02/10/2022 15h30
51310 Réveillon - Rue du Château
Sur réservation
Payant

descriptif

JEUNES TALENTS DE L’ACADEMIE JAROUSSKY – Rome en majesté

Julie-Anne Moutongo-Black, mezzo soprano
Léa Masson, théorbe

Réserver mes billets

Le Festival Baroque de Sézanne, en partenariat avec l’Académie Musicale Philippe Jaroussky, accueille chaque année deux jeunes talents dans la cadre enchanteur du château de Réveillon dans la Marne. Cette année c’est Julie-Anne Moutongo-Black, mezzo-soprano, et Léa Masson au théorbe qui se saisissent du thème du Festival et propose un voyage dans l’Italie Baroque.

JULIE-ANNE MOUTONGO-BLACK

C’est en intégrant la Maîtrise des Hauts-de Seine, chœur d’Enfants de l’Opéra national de Paris, que Julie-Anne Moutongo-Black commence son apprentissage du chant. C’est donc dès le plus jeune âge qu’elle participe à de nombreuses productions à travers la France, et notamment à l’Opéra national de Paris. Poursuivant sa formation avec la basse Malcolm King ainsi qu’au CRR de Paris, elle intègre en 2017 l’Académie musicale de Philippe Jaroussky avec lequel elle chante en duo à la Seine Musicale. 

Julie-Anne interprète notamment les rôles de la Sorcière dans Didon et Enée d’Henry Purcell et le rôle-titre dans l’œuvre d’Antonio Vivaldi Judith Triomphante, dont les représentations sont données dans des lieux tels que l’Opéra de Massy, le Théâtre de Longjumeau ou l’Orangerie de Sceaux.  Elle joue la Mère et la Libellule dans l’Enfant et les Sortilèges de Maurice Ravel au Théâtre du Châtelet (2014) puis au Théâtre des Champs-Élysées (2016) ainsi que Miss Baggott dans Le Petit Ramoneur de Benjamin Britten à l’Opéra de Massy (2018). En opérette, elle est Oreste dans la Belle Hélène d’Offenbach au Théâtre des Champs-Élysées (2017) puis Madame Phidias dans Phi-Phi d’Henri Christiné à l’Opéra de Massy (2018). Elle participe également à la Nuit de la Voix de la Fondation Orange aux côtés des Frivolités Parisiennes (2019).

Dans le répertoire sacré, elle est soliste dans le Messiah de Haendel en l’Eglise de la Madeleine (2013), l’Eglise Saint-Louis en l’Ile, le Théâtre de Calais (2018), l’Opéra Comique (2019) dans les Vêpres de Monteverdi à l’Abbaye de Senlis (2017), les  Gloria et Stabat Mater de Vivaldi à la Sainte-Chapelle de Paris (2019), l’Auditorium de la Seine Musicale (2020), l’Église de Saint-Germain des Prés et l’Orangerie de Sceaux (2021)

LEA MASSON

Guitariste, théorbiste et chambriste, Léa Masson est très tôt persuadée de l’importance d’une diversité culturelle et stylistique dans l’approche de l’interprétation musicale.

Au cours de ses études de guitare classique au CNSM de Paris (classe d’Olivier Chassain) elle se passionne pour la musique de chambre, ce qui l’amène à se spécialiser dans cette discipline : en tant qu’interprète (Master de Musique de chambre, classe de Michel Moraguès), mais aussi en tant que musicologue (Master de Musicologie, Paris-Sorbonne ; plusieurs travaux de recherche en performance practice autour de la guitare romantique). 

Ces cursus variés l’amènent dès l’âge de 15 ans  à se produire en concert en France ou à l’étranger (Institut Français de Valencia, Espagne) et à s’impliquer dans la création d’œuvres contemporaines et dans leur diffusion, tant en solo (création de la pièce Auriga, Philippe Démier…) qu’en ensemble (Aritz, Felix Ibarrondo ; Le vent qui soufflait au précambrien, Naoki Sakata, création ; Le marteau sans maître, Pierre Boulez…).

C’est ce même intérêt pour la musique d’ensemble qui l’amène à découvrir le théorbe, instrument privilégié pour l’accompagnement de la musique baroque. Après deux années d’option dans la classe d’Eric Bellocq et une spécialisation en basse continue auprès de Frédéric Michel et Stéphane Fuget au CRR de Paris, elle se produit régulièrement en solo et en ensemble avec cet instrument (Orchestre de l’Opéra Royal de Versailles, La Fenice jeunes talents, Jonathan Dunford Ensemble, Saint Georges Consort, Ensemble Poséidon, Les Passagères, Medea…) et poursuit son intérêt pour la création d’œuvres contemporaines sur instruments anciens, notamment en partenariat avec le CMBV (avec la claveciniste Marie Van Rhijn et la compositrice et ingénieure du son Sandrine Pagès).

Les nombreuses master-classes (Pavel Steidl, John Williams, Roland Dyens…) et stages (Roberto Aussel, Juan Falu, Jorge Cardoso, Ricardo Gallen, Judicaël Perroy…) qu’elle a pu suivre tout au long de son apprentissage l’ont amené à se passionner pour la question de la transmission de la musique. 

Titulaire du Certificat d’Aptitude et du grade de PEA, elle enseigne la guitare classique et la musique de chambre au CRD Paris-Saclay depuis 2016. 

Le Concert sera suivi du traditionnel apéritif baroque avec le soutien du Champagne Noel Maury et des Boulangers Pâtissiers de Sézanne

PROGRAMME

Augellin che’l tuo Amor – Landi

Che si puo fare – Strozzi

Cosi mi disprezzate – Frescobaldi

Ferita d’Amore – Bellerofonte Castaldi

Canzonetta sopra alla nanna – Merula

La fanciulletta semplice – Strozzi

Partite variate sopra quest’aria Francese detta l’Alemana e corrente – Alessandro Puccini

Figlio dormi –  Kapsberger

L’amante bugiardo – Strozzi

Vedro con mio diletto – Vivaldi

Quel sguardo sdegnosetto – Monteverdi

 

Catégorie

  • Festival / Concert
  • Festival Baroque

23e Festival Baroque – JEUNES TALENTS DE L’ACADEMIE JAROUSSKY

Rue du Château
51310 Réveillon
France Grand Est

contact

Festival Baroque de Sézanne

Voir mon itinéraire
Partager
sur